Une nouvelle hausse annoncée sur le prix des cigarettes

Lors d’un entretien donné au journal le Parisien, édité le 16 juillet, le député PS Jean-Marie Le Guen annonce son intention de déposer un amendement sur la taxation de ce qu’il appelle les «Superprofits» de l’industrie du tabac. Le député socialiste demande ainsi une nouvelle taxe de 6% sur le tabac, ce qui ferait au total quatre hausses dans ce secteur au cours des quatre dernières années. Jean-Marie Le Guen illustre ses propos en précisant que les fabricants de cigarettes ont vu leur chiffre d’affaire augmenter de 26%, au cours de ces quatre dernières années, soit au total plus de 300 millions d’Euros de bénéfices.

Cette hausse aura uniquement pour but de «financer des programmes de prévention et de lutte contre les addictions».

Aujourd’hui, le prix d’un paquet de cigarettes se situe aux alentours de 6,20 Euros. Le tabac, déjà concerné par la récente hausse de la TVA, se verra donc augmenté à nouveau, pour un prix aux alentours de 6,60 Euros.

Les fabricants de cigarettes refusent une nouvelle hausse du prix du paquet de cigarettes et menacent. Ils affirment que cette hausse se répercutera directement sur la consommation et que cette hausse n’a, selon eux, pour seul but que de renflouer les caisses de l’État. Impérial Tobacco confirme, par le biais de sa porte-parole Céline Audeibert, que cette hausse sera suivie d’une hausse des prix. Le même organisme enfonce le clou, en indiquant que l’État récupère déjà 82% du prix du paquet de cigarettes, sous forme de taxes et de TVA. Impérial Tobacco affirme également que l’État a récupéré, de 2010 à 2012 une somme de 1,35 milliard d’Euros et cela, à partir de l’augmentation des prix du tabac.

Les hausses de 6% sur le prix du tabac, effectuées en 2009, 2010 et 2011 n’ont toutefois pas fait baisser de façon significative les volumes de consommation de tabac. Une baisse des ventes en France ne saurait pour certains être considérée comme une baisse de la consommation, les consommateurs pouvant se fournir à l’étranger ou bien fumer des cigarettes issues du commerce illégal.

Une chose à noter cependant, la cigarette electronique devient au gré de ces augmentations successives une alternative économique sans parler des facteurs de risque réduits au niveau de la santé des fumeurs. La e-cigarette connait un essor depuis plusieurs années sous l’impulsion de quelques leaders sur ce marché. Cigway en est l’exemple, fort d’une expérience de 4 ans et en perpétuelle évolution, la marque a su confirmer la confiance accordée par ses « vapoteurs ». Une confiance difficile à acquérir tant ce marché est victime de mauvaises expériences auprès de revendeurs bas de gamme. La rançon du succès. La cigarette électronique Cigway respecte une charte qualité de fabrication qui garantit un confort d’utilisation et une fiabilité à toute épreuve. Ne nombreux fumeurs l’ont déjà adopté, pourquoi pas vous ?

Jean-Marie Le Guen rappelle à tous ses détracteurs que le tabac à fumer continue de nos jours de tuer environ 60 000 personnes en France et ce, chaque année.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment

Vous pouvez utiliser ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>